Entrepreneurs pour la France

Des chefs d’entreprise au service de l’emploi

Accueil > Libres propos > Sur le Web et les médias

Incendies en Australie
Les Verts et l’administration mis en cause

Par Yves Buchsenschutz,
le dimanche 26 janvier 2020

Je vous conseille vivement l’article ci-dessous référencé, paru sur le site Les Observateurs concernant les incendies en Australie.

Contrairement aux concerts tonitruants des médias et des Verts, les pompiers ainsi que quelques personnes responsables et spécialistes, affirment que les incendies en Australie, historiquement bien connus au demeurant, ont été beaucoup plus amplifiés par une mauvaise gestion préventive des boisements -sous prétexte parfois de protéger trois oiseaux- que par le réchauffement climatique. De très nombreuses régions dans le monde pratiquent depuis des siècles le débroussaillement par brûlis et l’instauration de zones coupe-feu pour prévenir autant que faire se peut, le désastre auquel nous venons d’assister.

Il semblerait que pour des raisons « écologiques » les Verts australiens aient poussé depuis des années leur administration et leurs concitoyens à abandonner ou limiter drastiquement ce type de travaux préventifs qui ont pourtant fait leurs preuves. Ceux-ci existent d’ailleurs dans une bonne partie du sud de la France et dans les Landes, et permet, en cas d’accident, de limiter les dégâts.

Plus généralement il est curieux de penser que l’homme a pu développer son niveau de vie sans améliorer en parallèle une utilisation de plus en plus efficace et intelligente de la nature à sa disposition. On constate aujourd’hui la corrélation étroite qui existe entre la consommation d’énergie et le développement des sociétés ; encore faut-il que cette énergie soit utilisée de la meilleure manière. Un seul exemple : ayant eu l’occasion de travailler dans des industries verrières, très forte consommatrice d’énergie, il était évident que la première préoccupation de l’industriel était l’optimisation, année après année, de la consommation de calories dans les fours, et cela faisait l’objet de recherches et d’améliorations continuelles. De même dans les hauts-fourneaux, dans les cimenteries, dans les transports, le logement, etc.

Que les écologistes sachent qu’ils n’ont rien inventé, -ce schéma est aussi vieux que l’humanité-, et surtout, que sous prétexte d’aller plus loin ils ne cassent pas ce qui a déjà été acquis.

- Suivez EPLF sur Twitter -
notre revue de presse quotidienne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message