Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Libres propos

Les champs magnétiques pulsés
Une médecine qui vous guérit définitivement

Par Jacques Benilan,
le dimanche 3 décembre 2017

Contrairement à d’autres médecines plus connues, les champs magnétiques pulsés (CMP) peuvent guérir totalement et définitivement d’un grand nombre de maux en agissant sur leurs causes. Si beaucoup de médicaments ne font que soigner les symptômes en entrainant souvent avec eux des effets secondaires, les CMP permettent aux cellules de guérir, en accélérant chez elles l’entrée des nutriments et l’évacuation des déchets.

Un peu d’histoire des CMP

Tout d’abord, même si les CMP sont très largement utilisés aujourd’hui en Russie et en Europe centrale, et plus récemment aux États-Unis, en Allemagne et au Japon, ils le sont bien peu encore en France où trois hôpitaux seulement les proposent ; c’est pourtant en France que des inventeurs isolés mais ayant d’autres connaissances que la seule médecine, ont guéri envers et contre tout leur environnement. A ce sujet, un peu d’historique s’impose :
>  C’est en 1893 que pour la première fois, le professeur français Arsène d’Arsonval (1851-1940) a eu l’idée de soigner avec des champs électro-magnétiques à haute fréquence qu’il avait créés à cet effet. Il faut préciser à son sujet, que bien que professeur de médecine au départ, il a eu une brillante carrière de promoteur de l’électricité et du téléphone, de bien des manières, et donc une bonne connaissance de ces technologies, fait rare à son époque ;
>  Ensuite, Georges Lakhovsy (1869-1942), ingénieur russe émigré à Paris en 1920, est le premier à avoir démontré la régénération de nombreuses cellules humaines par les CMP et le premier en basses fréquences. Il travaillait à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, avec un « oscillateur cellulaire » de sa conception, produisant des CMP : il a soigné avec des résultats thérapeutiques réels l’arthrose, la cervicalgie chronique, la fibromyalgie ou la polyarthrite rhumatoïde, mais il n’a pas eu de successeur ; c’est par résonance afin de retrouver cette fréquence perdue qu’il a soigné avec efficacité ;
>  A la même époque, le médecin endocrinologue Jean Gautier (1891-1968) qui après une adolescence difficile (il souffrait d’un fort déficit thyroïdien qu’on ne savait à l’époque ni diagnostiquer ni soigner !), a eu l’idée de s’intéresser aux travaux du professeur d’Arsonval et pour commencer, de se soigner lui-même : à son tour il a créé une machine de champs magnétiques pulsés, a prouvé sur lui-même son efficacité et ensuite autour de lui à Bordeaux, il a su créer sa propre méthode d’équilibration de la personnalité par l’action des CMP sur les glandes endocrines. Il a aujourd’hui en France des successeurs innovants qui traitent par les CMP les glandes endocrines et aussi le cerveau ;
>  Enfin c’est après 1980 que le professeur roumain Dan Constantinescu, neurologue de formation, lui aussi émigré à Paris, a proposé un appareil très efficace de sa conception pour les soins rhumatismaux ; cet appareil n’a pas donné lieu à une production industrielle mais il a guéri des milliers de malades et le professeur a écrit de nombreux articles ; s’il y a aujourd’hui dans le monde au moins deux dizaines de constructeurs d’appareils de CMP, c’est parce qu’il se sont tous inspirés de ses écrits !
Il est malheureusement décédé sans assurer la transmission de son savoir, sauf que des constructeurs américains ont alors créé des pulseurs copiant sa technologie ; il a établi que les cellules vivantes malades changent leur fréquence originelle ;
>  Et enfin, dans les années 1990, plusieurs médecins français hors normes ont osé expérimenter et prouver par leurs thèses que les CMP, ça marche… Sylvie Barbotin, Eric Oudard, Martine Goueslard et d’autres sont des vedettes ignorées parce que leurs expérimentations puis leurs œuvres ont été sans doute réduites au silence par la puissance de Big Pharma, associé à l’Ordre des médecins…

Comment se soigner avec les CMP

Tout d’abord, même si les CMP sont très largement connus en Russie et en Europe centrale où des centaines de milliers de personnes ont été guéries de près d’une centaine de maladies différentes, il faut de la patience pour se soigner : une ou deux séances par jour, de 30 minutes à une heure et ce, pendant plusieurs mois, sont nécessaires. Et il faut deux mois pour avoir un début de certitude de guérison…

Et pourquoi ça marche, peu de gens le savent…

Les CMP ne font qu’apporter une accélération de la traversée des membranes des cellules (au moyen des protéines membranaires, notamment les aquaporines) pour les molécules de nutriments dont elles ont besoin à l’entrée et les déchets oxydés à évacuer. Pour les scientifiques de nos lecteurs, c’est la loi des 3 doigts de Laplace en 1780 (courant-champ-force), précisée ensuite par Maxwell en 4 équations, qui démontre que puisqu’il y a des différences de potentiel entre intérieur et extérieur des cellules, un champ magnétique additionnel et à bonne fréquence peut créer une résonance et assurer ces échanges.
Avec un champ magnétique pulsé, on ajoute donc des forces qui peuvent déplacer bien plus efficacement les nutriments et les déchets à travers les protéines membranaires ; mais pour être efficaces les CMP doivent réunir trois conditions :
>  Avoir une fréquence de résonance adaptée à chaque type de cellule vivante et des modulations d’amplitudes sur cette fréquence qui feront toute la qualité d’un appareil… donc très différentes d’un constructeur à l’autre et un programme spécifique pour chaque mal à traiter ;
>  Assurer, par une rotation tridimensionnelle du champ, la meilleure pénétration dans les cellules, ce qui est encore peu développé ;
>  Mais aussi dans le sang doivent circuler les bons nutriments attendus par chaque type de cellule impliquée, pour sa régénération… et là, le rôle des compléments alimentaires est essentiel, ce qui est aussi hélas trop peu connu du corps médical !

Les CMP apportent ainsi une véritable régénération des cellules vivantes et ils peuvent donc les GUERIR définitivement au lieu de les SOIGNER … trop souvent sans guérison !

CONCLUSION

Bien d’autres médecines alternatives sont aussi proposées, mais leur intérêt est plus discutable.
Notre médecine officielle est donc l’une des plus organisées dans le monde et on ne va pas regretter qu’elle nous assure la meilleure protection contre de multiples innovations qu’on peut appeler le charlatanisme. Cependant, on peut se demander si sa « prudence » n’est pas excessive…
Ainsi, que seule l‘homéopathie soit (et bien récemment !) reconnue est d’une grande médiocrité, surtout pour nous Français : notre capacité de production (et d’exportation) des médicaments, unique au monde, a des conséquences désolantes et joue un rôle important dans notre coût de la santé, un des plus élevés du monde, même si notre Sécu le rend indolore, ce qui est une double grave erreur…
Enfin si notre médecine officielle continue à refuser tout ce qui soigne vraiment sans consommer de médicaments, c’est un aspect profondément regrettable de notre époque et cela mérite d’être absolument reconsidéré !

Jacques Bénilan,
Ingénieur Centrale Paris

Cet article est le dernier, d’une série de 4 articles :

>  Les limites de la médecine officielle
>  Les médecines « alternatives »
>  Les médecines alternatives : ça marche
>  Les champs magnétiques pulsés

Messages

  • Y a-t-il eu, y a-t-il, y aura-t-il des essais cliniques, en particulier sur différentes cultures cellulaires infectées (au moins les 10 principales maladies, puis ultérieurement les suivantes jusqu’aux orphelines & immunes)

    ps. 30 ans de carrière dans les domaines électro-magnétiques.

  • Bonjour M. Yves Spale
    et merci de votre question, la première réaction à mon article qui vient de paraître ce matin.
    Vous abordez la question des infections cellulaires : je n’ai personnellement aucune compétence pour vous répondre car ce que je sais des CMP, c’est qu’ils régénèrent les tissus organiques usés ou détruits accidentellement, qu’ils soient le cartilage, les os, les tendons les muscles, les nerfs ...
    Et j’en suis une preuve bien vivante, devenu bien portant à 80 ans !

  • voir ma réponse à la suite de votre article sur les médecines alternatives
    bien vôtre
    yves spale

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.