Entrepreneurs pour la France

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Edito

Salaires et rémunérations de quelques hauts fonctionnaires
La France, ce grand pays !

Par Yves Buchsenschutz,
le mercredi 29 mai 2019

Nous ne résistons pas au plaisir de relayer la diffusion de ce panorama (non exhaustif) des « sinécures » de la haute fonction publique répertoriée dans une publication de Contribuables Associés, à laquelle nous l’empruntons et qui vous aura peut-être échappé. C’est impressionnant et laisse clairement apparaître que des économies sont possibles sans changer le moins du monde la « production » de la fonction publique.

Les « Ambassadeurs Thématiques » ... !

Ils sont actuellement au nombre de 28, le montant réel de leurs indemnités est secret – et pourquoi donc ? ( vraisemblablement du même ordre que celui de Ségolène ROYAL (17.500 euros/mois) )

 Ségolène ROYAL Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique (Il faut le trouver... !)

Mais aussi :
 François Croquette, Ambassadeur pour les droits de l’Homme chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire ;
 Xavier Sticker, Ambassadeur délégué à l’environnement ;
 Nicolas Galey, Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée ;
 Luc Hallade, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan Indien ;
 Maxime Lefèbvre, Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières ;
 Brigitte Collet, Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques ;
 Stéphane Visconti, Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du groupe de Minsk ;
 Odile Roussel, Ambassadrice chargée de l’adoption internationale ;
 Jean-Bernard Nilam, Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane ;
 Michèle Boccoz, Ambassadrice chargée de la lutte contre le VIH-SIDA et les maladies transmissibles ;
 Patrick Maisonnave, Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme.
 La sénatrice UDI Nathalie Goulet, interrogée par l’émission Pièces à conviction sur France 3 : “Ces « emplois » sont l’expression d’un « véritable copinage aux frais des contribuables » ... “ Et pourtant, en tant que Sénatrice elle sait de quoi elle parle, parce qu’au SENAT ... Demandez aux jardiniers, aux chauffeurs, et aux agents d’entretien à 6.000 euros par mois.

Passons à des jobs plus traditionnels : quelques autres gagnants ...

 Directeur/Président de la Cnil, 160.000 euros annuels ;
 Directeur/Président du CSA, 188.000 euros annuels ;
 François VILLEROY de GALAU, Gouverneur de le Banque de France 37.580 euros par mois + indemnité logement 5.643 euros par mois ;
 Les deux sous-gouverneurs ont touché 223.255 euros en 2016 ;
 Bruno LASSERRE, Vice-Président du Conseil d’Etat, 65 ans, et toujours en activité (si l’on peut dire...) touche 16.170 euros chaque mois ;
 Isabelle Falque-Pierrotin qui perçoit 160.891 euros annuels en tant que présidente de la CNIL ;
 Robert OPHELE, Président de l’Autorité des marchés financiers avec un salaire annuel de 238.735 euros ;
 Isabelle SILVA, Présidente de l’autorité de la concurrence : 14.000 euros par mois ;
 Thierry DALARD, Président de la société du Grand Paris : 17.000 euros/mois ;
 Etienne CREPON, Président du centre technique du bâtiment : 16.330 euros/mois ;
 Philippe NICOLA directeur du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz : 12.000 euros/mois ;
 Jean pierre GENELAY, Directeur général de l’AFPA : 16.230 euros/mois.

Autre catégorie intéressante :

 Les énarques de BERCY : Ils sont 600... Vous avez bien lu : 600 hauts fonctionnaires de BERCY qui touchent un salaire supérieur à 15.000 euros par mois (et certains beaucoup plus ...) ;
 Sylvie HUBLAC, Présidente de la réunion des musées Grand Palais : 16.000 euros/mois ;
 Christophe LECOURTIER chargé de promouvoir l’internationalisation de l’économie Française : 16.000 euros/mois ;
 Arnaud LEROY, Président de l’ADEME : 15.830 euros/mois ;
 Laurent VALLET, Président de l’INA 15.400 euros/mois ;
 Olivier KLEIN, Président de l’Agence de Rénovation Urbaine 14.290 euros/mois ;
 Chantal JOUANNO, Présidente de la commission de débat public 14.666/mois (A la une, il y a quelques jours) ;
 Le Directeur régional des finances publiques d’Ile-de-France : 21.290 euros nets par mois ;
 Le Secrétaire général du ministère des Finances : 15.710 euros nets par mois ;
 Le Vice-président du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET), patron du Corps des Mines : 14.200 euros par mois ;
 Le Chef de l’Inspection générale des finances (IGF) : 12.955 euros nets par mois ;
 Le Président du domaine de Chambord, Mr Augustin de Romanet : 450.473 €/an en tant que PDG de ADP ;
 Le Directeur général de CNP Assurances. En 2016 Frédéric LAVENIR a touché une rémunération de 450.000 € ;
 Le PDG de la Monnaie de Paris (en déficit de plus de 20 millions d’euros) ;
 Président de l’Institut du monde arabe (déficit de 3 millions/an), Jack LANG : 120.000 euros par an ;
 Vice-président du Conseil d’Etat : 16.170 euros nets ;
 Président de l’Autorité de la concurrence : 14.800 euros nets ;
 Premier président de la Cour des comptes : 14.750 euros nets ;
 Directeur de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France : 16.700 à 17.500 euros bruts ;
 Président de la Société du Grand Paris (SGP) : 17.000 euros bruts ;
 Directeur général de Sciences-Po Paris : 16.670 euros bruts ;
 Président du Centre scientifique et technique du bâtiment : 16.330 euros bruts ;
 Directeur général de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) : 16.230 euros bruts ;
 Président de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais : 16.000 euros bruts ;
 Directeur général de Business France : 16.000 euros bruts.

à quoi s’ajoutent le plus souvent des frais et avantages professionnels.

Penchons-nous maintenant sur les ambassadeurs :

 Tous les ambassadeurs touchent plus de 15.000 euros par mois, logés, chauffés, nourris, chauffeur, etc.
 L’Ambassadeur en Afghanistan touche (poste dangereux) 348.000 euros/an soit 29.000 euros par mois ;
 Celui du Yémen 23.000 euros /mois.

Autres catégories bien traitées :

 Un trésorier-payeur général (responsable départemental du Trésor public). Il y a 1 TPG par département, qui gagne en moyenne 200.000 euros par an.
 Les préfets : Ils sont au nombre de 250 !!! Responsable de l’ordre public sur un territoire. Dépositaire de l’autorité de l’Etat dans son département. Après 2 ans d’activité on est « Préfet à vie »
Mais seuls 127 préfets sont affectés à un « poste territorial » et les autres ne sont rattachés à aucun territoire, et sont « préfets hors cadre » mais conservent les avantages de la fonction... : 8.000 euros de salaire par mois en moyenne ...
Plus, d’après Le Parisien : "Si tous les « objectifs » sont atteints, la prime peut alors atteindre la modique somme de 41.000 € pour un sous-préfet et 66.000 € pour un préfet", précise le quotidien.

Source : Le Livre Noir des Gaspillages de Jean-Baptiste Leon chez Contribuables Associés

Lire aussi :

Rémunération des élus locaux : le dessous des cartes

- Suivez EPLF sur Twitter -
notre revue de presse quotidienne

1 réactions :

  • 1. Par Loevenbruck Jean-Paul, le jeudi 30 mai 2019 (09:58)
    Retraité qui retraite sa vie et Chargé de Cours à l’ESSEC

    Document à envoyer aux Gilets jaunes.......

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message