Entrepreneurs pour la France

Des chefs d’entreprise au service de l’emploi

Accueil > Edito

Emmanuel Macron en crise aigüe de misérabilisme,
ça se soigne ?

Par Bertrand Nouel,
le mardi 24 décembre 2019

Une grave maladie affecte notre Président, et menace d’évoluer en épidémie atteignant en priorité les responsables politiques. Les premiers symptômes ont été en effet repérés depuis deux ans chez ces derniers, suggérant une atteinte de hontocarcinomie généralisée et évoluant le plus souvent, après hospitalisation plus ou moins prolongée, en phase terminale caractérisée par une démissionomanie irréversible.

Le renoncement d’Emmanuel Macron à son indemnité de futur ex-Président est en effet un grave sujet d’angoisse pour nous autres citoyens. Se dire que notre conducator national et inspirateur européano-mondial ne vaudra même pas 6.000 euros par mois (à peine plus que le montant de la retraite de conducteurs de TGV par exemple) à l’expiration de son (ou ses) épuisant (s) mandat(s) est une perspective totalement désespérante. Il est vrai qu’il risque de quitter l’Elysée assez tôt et de jouir de nombreuses années de retraite – mais n’est-ce pas déjà le cas de Valéry Giscard d’Estaing, retraité depuis 38 ans et en pleine santé dit-on ? Et François Hollande, qui a pourtant perdu son pari fondamental, n’a-t-il pas conservé ses avantages, dont il peut faire profiter sa jeune compagne, plus jeune que l’épouse de notre Président ? D’autres solutions moins drastiques seraient envisageables : sans évoquer le sort de Paul Deschanel, ou plus irrévérencieusement encore, celui de Félix Faure, on pourrait imaginer notre Président s’engager avec Philippe Martinez dans un pari sur la durée de la grève de la SNCF, avec pour enjeu le partage de la fameuse indemnité. Que sais-je encore ?

Uns solution médicale est-elle envisageable ? Nous avons consulté d’éminents spécialistes de la faculté, ils ne connaissent pas de vaccin disponible à l’heure actuelle. Ils se prononcent en majorité en faveur d’un traitement de misérabilocilline (disponible aux Etats-Unis et dispensé par la pharmacie de la Maison blanche qui souligne sa grande efficacité auprès de son illustre patient, lequel n’a pas hésité à dépenser 115 millions de dollars pour ses week-ends de golf depuis son élection). Ce traitement serait éventuellement associé à une prise de trogneuxcoïdes (2 chocolats euphorisants matin, midi et soir) pendant un mois, renouvelable si nécessaire. Il semblerait toutefois que les trogneuxcoïdes n’aient pas encore obtenu d’AMM, mais le Président a le bras long ...

Quoi qu’il en soit, souhaitons à notre bien-aimé Président joyeux Noël, bonne année et guérison rapide !

- Suivez EPLF sur Twitter -
notre revue de presse quotidienne

1 réactions :

  • 1. Par Gé, le jeudi 23 janvier 2020 (18:09)
    Lettre au président

    Monsieur le Président
    Je vous écris une lettre pour vous demander de cesser de sembler être à notre écoute, alors que vous n’en avez rien à fout..(faire). Nous avons l’expérience des hommes d’état hâbleurs et retors, combien, avant vous, ont osé faire des promesses qu’ils n’avaient aucune envie de respecter ? Hélas, je ne vois aucune exception ! Mais je me permets de vous rappeler, qu’un élu, n’est pas un esprit tordu cachant ses véritables orientations pour atteindre le sommet, mais une personne au service de la nation. De plus, elle n’utilise pas les deniers de l’état pour son bien-être personnel, mais pour l’amélioration de l’ensemble de la population. Nous devons être tellement avide d’améliorations des conditions de vie des plus humbles, que nous sommes devenus aveugles et croyons aux promesses des tartuffes qui entrent en campagne. Nous devons faire amende honorable et discerner lors des campagnes les hâbleurs qui abondent dans le sens de nos aspiration aux seules fins d’obtenir nos suffrages. La seule promesse que je peux vous faire et de me servir de votre image et de ce qu’elle camoufle en sous impression pour éviter de me tromper à nouveau.
    Je vous entends rire de mon attitude, à vos yeux, insensée, mais il me semble que le bruit de la rue devrait vous faire hésiter avant de tenter une nouvelle candidature à un poste pour lequel vous n’avez plus de légitimité, hors celle que vous vous attribuez.
    Partez, trouvez une sinécure, vos anciens patrons vous reprendrons peut-être dans leur giron, soyez persuadés que nous n’aurons aucun regret, étant donnée l’image que vous nous laisserez. Pour résumé je me dois de vous dresser un bilan approximatif de vos exploits en tant que chef des tortionnaires miliciens : deux, et même trois morts suite aux violences de vos miliciens, des dizaines de blessés à vie (mains et yeux arrachés) et bien sur tous les miséreux que vous avez décidé de maintenir en état de survie momentanée. Un seul merci sincère, mais il n’est pas de moi, la reconnaissance de tous ceux qui se gavent aves les deniers de la République, et qui vous ont aidé à appauvrir les peuple de France.
    Un autre merci, ce dernier émane de tous les truands et autres voyous et autres blacks blocs que vous avec protégés, (selon des sources policières), mais n’en attendez pas de la reconnaissance.
    Triste bilan, j’en conviens, mais, il ne tenait qu’à vous d’avoir choisi une autre voie, celle de l’honnêteté, de la droiture, du bon sens de l’équité et d’un véritable amour de notre Pays, alors que votre adoration ne concerne que le veau d’or, qui, pour vous, est toujours debout.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message